comment 1

Une voiture, des casques de soldat brodés au point de croix

C’est un travail étonnant que celui de l’artiste lituanienne Severija Inčirauskaitė-Kriaunevičienė. Son travail, bien que basé sur le travail classique du point de croix, l’est beaucoup moins sur le choix de ses supports. On peut dire que tout y passe: seaux en métal, arrosoirs, cendriers, pelle, lampes, casseroles et ustensiles de cuisine.

En 2016, elle expose une série de casques de soldats de plusieurs pays, dans une série intitulée « Kill for Peace ». Assez forte symboliquement parlant, cette série a été montée lors de la foire d’art contemporain Art Vilnius 2016, et a même remporté le prix de la meilleure installation.

Severija Inčirauskaitė-Kriaunevičienė n’en était pas à son coup d’essai. Elle commence même sa carrière d’artiste pendant ses études au Vilnius Academy of Art, et explore les activités créatives domestiques, typiquement féminines comme la broderie au point de croix. Dans les campagnes de l’Europe de l’Est, la broderie était très utilisée pour décorer les objets du quotidien. Dans les périodes moins fastes, lors de la période communiste, on utilisait aussi la broderie comme cache-misère, pour parer un vêtement trop usé et reprisé ou pour masquer un accroc ou une tache sur le tissu.

Dans ses séries « Life is Beautiful » et « Fall Collection » elle brode des objets usuels mais rouillés, comme une tentative paradoxale de repriser ces objets déjà trop usés pour être réutilisés, et où les roses au point de croix cachent mal la rouille qui les recouvre. Elle se moque aussi, en creux, de cette habitude lituanienne de vénérer ces objets du passé, laissant là aussi une critique d’une ancienne génération (voire de la nouvelle) un peu trop versée dans la nostalgie du régime communiste.

Dans « A Path Strewn With Roses« , c’est le capot d’une voiture abandonnée qu’elle brode, associant non sans ironie broderie féminine au motif ringard sur le symbole très masculin qu’est le véhicule automobile.

Severija dirige également la galerie d’art textile Artifex et enseigne au département du textile à l’Université de Vilnius (Vilnius Academy of Art). Elle expose régulièrement en Lituanie et en Europe, et a reçu nombre de prix internationaux pour son travail.

 

1 Comment so far

Laisser un commentaire