comment 0

Les costumes brodés de la série Game of Thrones

La série d’heroic fantasy Game of Thrones met en scène les luttes de pouvoir dans le monde imaginaire de Westeros. Imaginée à l’origine par George R. R. Martin, puis portée sur le petit écran par la chaîne HBO, cette saga se déroule dans le monde imaginaire de Westeros. Visuellement cet univers aux multiples royaumes prend sa source dans diverses époques et diverses civilisations: Art Nouveau, Moyen-Âge, Perse ancienne, Scythes, Scandinavie… Chaque royaume possède sa marque visuelle propre, que ce soit dans les décors ou la lumière (c’est quelque chose que l’on retrouve fortement dans l’adaptation cinématographique du Seigneur des Anneaux): c’est donc tout naturellement que l’on retrouvera cette signature visuelle dans les costumes portés par les personnages.

cersei-lannister

Sur la série, c’est Michele Clapton qui se sera occupée du design des costumes – et le travail fait est détaillé et magnifique. C’est en tombant sur un article sur le site dailygeekshow.com que j’ai pris conscience du détail de ces costumes, et plus particulièrement des broderies. Des détails qui ont demandé des heures de travail, et qui pourtant ne se verront que si peu à l’écran. Je reste persuadée que ces multiples détails visuels créent un univers cohérent qui de toute manière forment un « tout » qui se ressentira à la vision de la série; je suis malgré tout profondément admirative d’un tel travail de fourmi.

Les broderies ont été conçues et réalisées par Michele Carragher, brodeuse et illustratrice britannique – je découvre seulement son nom et son travail (je ferai un article sur son travail plus tard ici).

Si on analyse ici son travail, on retrouve ce que j’aime beaucoup dans les arts décoratifs modernes : un mélange audacieux de plusieurs techniques traditionnelles. Les points traditionnels sont ici mélangés et travaillés minutieusement, c’est leur association qui est moderne. Les motifs sont eux plus classiques. Mais le détail nous fait voir qu’ils sont un rappel fort des symboles de la série: en jouant sur les emblèmes des Maisons (le lion des Lannister, le loup des Stark…), les broderies font partie de la narration de l’intrigue.

Cersei Lannister

Des habits d’apparats richement ornés, des inspirations Art Nouveau qui mêlent oiseaux et l’emblème du lion.

cersei-tyrion-lannister
game-of-thrones-broderie01 game-of-thrones-broderie02 game-of-thrones-broderie03 game-of-thrones-broderie04game-of-thrones-broderie10 game-of-thrones-broderie11 game-of-thrones-broderie12

Catelyn Stark

Sans grande surprise, celle qui ne s’est jamais tout à fait sentie du Nord, garde la mémoire de sa maison originale des Tully, et le symbole de la carpe.

lady-starkgame-of-thrones-broderie24 game-of-thrones-broderie05 game-of-thrones-broderie06 game-of-thrones-broderie07

Maison Arryn

game-of-thrones-broderie20 game-of-thrones-broderie21 game-of-thrones-broderie22 game-of-thrones-broderie23

Sansa Stark

Un exemple intéressant de narration par la broderie: l’histoire commence en bas du buste de la robe où le lion, emblème des Lannister, et le loup, emblème des Stark, s’affrontent. Puis le lion vainc son adversaire pour s’afficher triomphant en haut de la nuque. Une symbolique qui résume bien les affres du personnage.

sansa-stark
game-of-thrones-broderie25 game-of-thrones-broderie26 game-of-thrones-broderie27 game-of-thrones-broderie28 game-of-thrones-broderie29 game-of-thrones-broderie30 game-of-thrones-broderie31game-of-thrones-broderie13

Daenerys Taergaryen

Une réinterprétation libre du point de smocking pour créer un effet embossé qui n’est pas sans rappeler des écailles de dragon. Ho et vous avez même le « tuto » ici, expliqué par la créatrice.

game-of-thrones-daenerys

game-of-thrones-broderie32 game-of-thrones-broderie33 game-of-thrones-broderie34 game-of-thrones-daenerys

Détails des habits de la cité de Qarth

game-of-thrones-broderie14 game-of-thrones-broderie15 game-of-thrones-broderie16 game-of-thrones-broderie17 game-of-thrones-broderie18 game-of-thrones-broderie19

Sources : dailygeekshow.com et Michele Carragher.

Laisser un commentaire