Julie Cockburn portraits brodés
comment 0

Les portraits de Julie Cockburn

Julie Cockburn est une artiste britannique, née à Londres en 1966. Après un cursus en sculpture à la célèbre Central Saint Martin School of Art à Londres, elle se tourne au fil du temps vers le détournement de vieilles photographies, sur lesquelles elle ajoute des motifs géométriques en broderie.

Dans une interview au Guardian elle retrace son parcours et son processus artistique. Si elle n’est pas la seule artiste à travailler la broderie sur des photographies anciennes (comme Diane MeyerMaurizio Anzeri ou Carolle Benitah ), ses personnages sont souvent « piégés » dans des structures géométriques et abstraites. Julie Cockburn n’aime pas le terme de « défiguration », qui a déjà été utilisé pour définir son travail par le passé. Elle lance en revanche: “J’aime les vieux portraits que je trouve, et je me démène pour les transformer en quelque chose de nouveau ». 

Elle a une prédilection pour les portraits des années 30 à 60, qu’elle trouve facilement dans des brocantes, témoins d’une époque où l’on allait au studio de photographe avec ses meilleurs atours pour se faire tirer le portrait. A partir des années 70, la diffusion des appareils photos vont faire diminuer cette pratique. « Avec les portraits en studio, il y a un certain naturel forcé avec laquelle je peux travailler. De plus, plusieurs d’entre eux sont des beaux objets comme base de départ, colorés à la main et joliment composés. C’est ce que je recherche: du calme et une sorte d’équilibre clair ».

Elle aime nommer ses séries de portraits brodés avec des noms évocateurs, inspirés par ses personnages sur papier. Ainsi pour l’oeuvre The Adulterer: “J’ai trouvé un vieux portrait à la peinture à l’huile d’un homme horrible qui avait un air très sordide. Quand j’avais fini, son visage avait complètement disparu, mais j’ai fait réapparaître son caractère dans le titre ».

Julie Cockburn expose dans plusieurs lieux au Royaume-Uni, à Londres, Birmingham, mais aussi un peu partout en Europe. Ainsi on a pu voir son travail ces dernières années à Bruxelles, à Caen ou à Berlin. Sa dernière exposition All Work And No Play a pu être vue à Londres en 2017.

Julie Cockburn Julie Cockburn portraits brodés Julie Cockburn portraits brodés Julie Cockburn portraits brodés Julie Cockburn portraits brodés

Laisser un commentaire